Le Réseau / Les adhérents / Actualité des adhérents

CH Douai - Nounours en réanimation

13 juillet 2018

Le service réanimation du centre hospitalier de Douai n’hésite plus à ouvrir ses portes aux enfants accompagnants, afin de ne plus leur cacher la vérité. Le livret « nounours en réanimation », mis en place l’an passé et primé dans un concours national, permet aux bambins de mieux appréhender cette épreuve difficile.

« Pourquoi mon papa a un tuyau dans la bouche et des câbles de partout sur le corps ? Je peux le voir ? » C’est face à cette situation embarrassante que trois membres du service réanimation du centre hospitalier de Douai ont décidé de prendre les choses en main. Le docteur Anne Guaguère, l’aide-soignant Sylvain Bory et l’infirmier Rémi Randour ne voulaient plus cacher la vérité aux enfants des patients. « Leur imaginaire est plus néfaste que la réalité. Ça peut créer des traumatismes », explique Anne Guaguère. Il fallait donc trouver une solution. Car jusqu’en 2017, les visites d’enfants au service réanimation étaient quasi inexistantes.

« C’est particulier de parler de ça avec un enfant. On ne peut pas tout dire », développe Rémi Randour, qui côtoie régulièrement la mort dans un service où près de 40 % des patients perdent la vie. Il voulait, avec ses collègues, trouver un moyen pour aider les bambins à gagner en sérénité avant la première visite. Ils finissent par avoir un déclic : pourquoi pas un livret contant l’histoire d’un nounours ? « Notre ours fait un malaise, intègre le service et on suit son quotidien », affirme Rémi Randour. À travers cet outil lancé en 2017, il fallait répondre aux questions que les enfants se posent : « Que fait maman dans ce lit d’hôpital, comment elle dort, comment elle mange », ajoute Anne Guaguère. Initialement, ce livret devait avoir une fin heureuse. « Mais on a finalement préféré une fin en suspension, pour ne pas donner de faux espoirs », ajoute-t-elle.

Nounours en réanimation est devenu un moyen de lancer la discussion avec l’enfant. « C’est un réflexe, tout le monde se l’est approprié. Un enfant, même très jeune, comprend ce qu’on lui dit », se réjouit Sylvain Bory. Pour beaucoup de soignants, jusque-là, le malaise était présent. « Forcément, il y a la crainte de l’enfant. On ne sait pas trop ce qu’on peut lui dire, ni comment… », souffle Rémi Randour. Aujourd’hui, selon un sondage interne, 86 % des membres du service se réjouissent de cet outil. « On ressent aussi le bien-être sur les patients. Ces visites d’enfants, une dizaine par mois, contribuent à redonner la santé », assure Sylvain Bory. De quoi pousser les soignants à encourager les familles à laisser les enfants entrer ? « On ne force personne : si l’enfant ne veut pas, il ne veut pas. » Même son de cloche pour Anne Guaguère. « Ce sont toujours les parents qui savent ce qui est le mieux pour l’enfant. »

Cette réussite devrait permettre de lancer d’autres projets. « On a découvert une autre problématique : quand le patient décède, comment expliquer la mort aux enfants ? », se questionne Rémi Randour. Avec ses collègues, ils auront tout l’été pour plancher sur le sujet.

Source : La Voix du Nord, le 19/06/2018, par Dylan DUSART

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences