Le Réseau / Les adhérents / Actualité des adhérents

CH Dunkerque - Nouveau Directeur

8 janvier 2018

Depuis le 1er janvier, Bruno Donius est le nouveau directeur du centre hospitalier de Dunkerque. À 54 ans, l’ancien directeur général adjoint du CHRU de Lille prend la tête d’un établissement qui a stabilisé sa situation financière malgré un contexte économique difficile pour tous les hôpitaux. Vision territoriale, amélioration de l’accessibilité et développement du numérique font partie de ses priorités.

– Bruno Donius, pourquoi avoir choisi de rejoindre Dunkerque ?

« Je suis Alsacien d’origine, né dans le Jura, mais je me suis marié à Dunkerque. J’ai beaucoup voyagé en France, jusqu’à Lille pour mon dernier poste au CHU. Mais Dunkerque est une candidature de cœur. Avec le départ de Jean-Michel Hue, j’ai vu l’opportunité de retrouver une forme de proximité. Le CHU, c’est 16 000 professionnels, le CHD, 2 200. »

– Quelles sont vos priorités ?

« Je souhaite renforcer la qualité du service rendu à la population. De manière concrète. Sur les délais, par exemple : je suis un habitant du Dunkerquois et je souhaite avoir une consultation au CHD. Comment j’accède ? Physiquement ? Téléphoniquement ? L’accessibilité numérique est une priorité à court ou moyen terme. Prendre rendez-vous avec un smartphone doit devenir une pratique facile. En particulier pour les primo-consultants. Il faut les rassurer, proposer des parcours lisibles pour être au rendez-vous de notre mission de service public. Je souhaite aussi améliorer la préparation à la sortie d’hospitalisation en facilitant les relations avec les médecins de ville et l’hospitalisation à domicile. »

– Le CHD est inscrit dans un groupement hospitalier de territoire avec l’Audomarois. Concrètement, à quoi cela sert-il ?

« À organiser les choses, à être plus forts ensemble, à donner des repères aux patients. Mais attention, ce n’est pas une fusion, plutôt une fédération de compétences où chaque établissement garde sa place, son histoire. L’hôpital de Dunkerque, l’hôpital maritime de Zuydcoote, l’hôpital de Saint-Omer ou celui d’Aire-sur-la-Lys doivent continuer à exister. En contrepartie, chacun doit jouer la préférence territoriale. »

– Car les habitants ont trop tendance à aller se faire soigner à Lille ?

« Sur quatre habitants du Dunkerquois qui ont besoin d’une prise en charge en chirurgie, il y en a un qui va se soigner en dehors du Dunkerquois. Certains doivent, pour des raisons objectives, se rendre au CHU de Lille en effet. Mais les autres pourraient choisir le Dunkerquois. »

– Comment améliorer l’attractivité ?

« En faisant davantage savoir, par exemple, que notre plateau technique est de qualité : un Tep-scan depuis peu pour la médecine nucléaire, bientôt un second IRM (pour la fin du printemps), deux scanners, un robot chirurgical et l’arrivée pour l’été d’un grand pôle de périnatalité. Nous devons aussi monter en puissance sur la recherche clinique au CHD. Certains patients doivent pouvoir intégrer des protocoles de soins près de chez eux, sans devoir aller jusqu’à Lille. C’est un élément fort de démocratie sanitaire »

– Il manque pourtant de médecins dans certaines spécialités…

« C’est exact. En imagerie, en anesthésie-réanimation, en neurologie, en oncologie ou en cardiologie. Dunkerque n’est pas le seul établissement concerné, mais c’est en poursuivant l’accueil des internes que l’on pourra, en partie, y remédier. Ils sont 57 pour ce semestre. »

– Tout cela dans un contexte budgétaire contraint…

« Un bilan sera dressé au printemps sur la situation de 2017 mais le CHD, qui a signé un plan de retour à l’équilibre avec l’Agence régionale de santé (ARS) en 2016, tient ses objectifs. Et n’a pas vu sa situation se dégrader (le déficit affiche environ 4,5 M € sur un budget global de 190 M €). »

Source : La Voix du Nord, le 04/01/2018, Par Benjamin Cormier

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences