Le Réseau / Les adhérents / Actualité des adhérents

CH Valenciennes - Nouveau bloc opératoire

23 mars 2017

Une salle hybride, ouverte en décembre, permet désormais des interventions plus délicates, menées à bien par des chirurgiens formés aux nouvelles technologies. L’intérêt pour le patient et le praticien : des interventions moins « invasives » et moins de risques d’effets secondaires.

La nouvelle salle « hybride » du CHV n’est pas un bloc opératoire juste un peu plus équipé ou simplement adapté aux nouvelles technologies. Ce plateau représente la fusion entre des techniques chirurgicales de pointe et celles de la radiologie avancée. Rien que cela. Avec, à la clé, une diminution des radiations pour les patients et le personnel, ce qui a toute son importance. « C’est le nec plus ultra de la technologie », résume le Dr Patrick Bonnet, chef du pôle chirurgie au sein de l’hôpital de Valenciennes.

La création de cette salle a été rendue possible grâce à une collaboration avec le professeur Stephan Haulon, chirurgien vasculaire au CHRU de Lille. General electric (GE Healthcare) a été retenu pour travailler sur la mise en place du matériel, complexe, pour cette salle et celle du CHRU. Les cinq chirurgiens qui interviennent dans la salle valenciennoise ont tous été formés à Lille.

Plus de 2 millions d’euros investis

Coût de la salle : 1 million d’euros. Avec les équipes et les instruments, 1,2 million en plus. Un investissement important, motivé selon la direction de l’établissement et les praticiens, pour prise en charge affinée à l’échelle du GHT (groupement hospitalier de territoire qui unit au CHV onze établissements du Valenciennois, de Sambre-Avesnois et du Cambrésis), sans nécessité pour le patient de se déplacer à Lille.

Les gestes chirurgicaux et l’imagerie 2D et 3D permettent de limiter les effets post-opératoires chez le patient. « Nous utilisons ce bloc surtout pour la chirurgie vasculaire qui nécessite une exploration précise, mais nous avons également en projet des interventions de neurochirurgie », ajoute le Dr Bonnet.

Opérationnelle depuis décembre, après huit mois de travaux, la salle hybride du CHV est en période de développement. Plusieurs types d’activités sont donc envisagés (gastro-entérologie, embolisations hémorragiques…), pour les patients « éligibles » à des procédures mini invasives. Pas pour le domaine cardiaque, en revanche, le centre hospitalier de Valenciennes ne disposant pas de service de chirurgie dans cette spécialité.

Source : La Voix du nord, Par Martine Kaczmarek | Publié le 07/03/2017

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences