Le Réseau / Les adhérents / Actualité des adhérents

CHRU Lille - Implantation de valve mitrale

11 septembre 2017

La "Heart Team" du CHU de Lille innove. Pour la première fois en France, l’équipe pilotée par le Dr Thomas Modine, vient d’initier avec succès un nouveau procédé d’implantation de prothèse de valve mitrale par voie percutanée dite TMVR (Transcatheter Mitral Valve Replacement).

Cette nouvelle thérapie mini-invasive utilise un cathéter transapical via un accès veineux et une imagerie multimodale. Elle a été réalisée par des équipes de cardiologie multidisciplinaires, permet de proposer une option thérapeutique prometteuse pour traiter les insuffisances mitrales sévères contre-indiquées à une prise en charge chirurgicale classique

La deuxième pathologie des valves cardiaques la plus fréquente

A l’origine d’insuffisance cardiaque, l’insuffisance mitrale est la 2e pathologies la plus fréquente des valves cardiaques, et son incidence devrait augmenter dans les années à venir. Cette valvuloptahie est due à un dysfonctionnement de la valve mitrale, entraînant un reflux de sang du ventricule gauche dans l’atrium gauche pendant la phase d’expulsion du sang, au lieu d’aller dans l’aorte.Lorsqu’elle n’est pas traitée, elle peut être à l’origine d’insuffisance cardiaque parfois grave.

Une solution quand la chirurgie classique est impossible

"La prise en charge chirurgicale de cette pathologie est le seul traitement ayant montré un bénéfice en cas d’insuffisance mitrale sévère symptomatique, explique le Dr Thomas Modine, chirurgien cardiaque au CHU de Lille. Pourtant, environ 50% des patients concernés ne peuvent être traités par la chirurgie (pour des raisons liées à l’âge notamment). Pour ces patients, le remplacement de la valve mitrale à cœur fermé (par voie percutanée) peut être proposé commune une solution alternative."

Un réel bénéfice pour les patients

Pratiquée depuis plusieurs années par les équipes de chirurgie cardiaque du CHU de Lille, la technique de remplacement de la valve mitrale par voie percutanée a pour objectif de venir placer une prothèse dans le cœur du patient, sans ouvrir le thorax. Ce qui a l’avantage de diminuer le risque opératoire, ainsi que d’alléger les suites opératoires en termes de durée de séjour à l’hôpital, et durée de convalescence. Surtout, elle permet d’offrir une alternative thérapeutique à des patients qui ne pouvaient être traités jusqu’alors.

Source : Réseau CHU, juillet 2017

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences