Le Réseau / Les adhérents / Actualité des adhérents

Clinique du Littoral - Un service de soins psychiatriques pour les soignants

18 janvier 2018

La direction de la clinique du Littoral, spécialisée dans le traitement des dépressions, a présenté ses vœux au personnel de l’établissement. Avec plusieurs projets à la clé, dont celui d’ouvrir une unité de soins pour aider les soignants. Il n’en existe que cinq en France de ce type.

Ouverte en 2005, la clinique du Littoral, dont le personnel trouvait les locaux si vastes à l’époque, éprouve le besoin de pousser les murs.

C’est ce qu’a expliqué le directeur de l’établissement, Éric Laxenaire, lors des vœux au personnel, mercredi. « Nous sommes désormais à l’étroit et on espère bientôt pouvoir entamer des travaux d’extension. »

La clinique dispose d’une réserve foncière sur le site du Champ Gretz, à proximité immédiate. L’extension ne sera sans doute pas pour cette année mais pour 2019.

Autre projet, cette fois-ci annoncé par le président de la clinique, le docteur Frédéric Lefebvre. La création d’une unité de soins… pour les soignants des établissements psy. « Une population qui, comme tout le monde, doit pouvoir être soignée. Le problème est qu’un soignant ne peut pas être un patient comme les autres, puisqu’il connaît toute la problématique du métier, d’où l’utilité de ce service. Il n’en existe que cinq en France. » Ce service pourra accueillir des soignants des établissements psy de toute la France, sauf ceux de la clinique du Littoral qui ne pourront pas, s’ils en éprouvent la nécessité, se faire soigner tout en étant en contact avec les patients dont ils avaient la charge.

L’année 2018 sera aussi pour l’établissement rangeois, l’année de la certification 2014 qui se déroulera en avril. Un audit nécessaire pour pouvoir continuer à exercer ses activités. « On s’y prépare, et comme chaque certification, c’est un gros challenge », précise le docteur Frédéric Lefebvre. Seul bémol exprimé par l’équipe dirigeante : la baisse de la tarification en 2017. « On est revenu au niveau de 2005, quand on a ouvert, constate Éric Laxenaire. Malgré cela, l’objectif reste de faire aussi bien avec moins de moyens. »

Source : La Voix du nord, par Fabrice Leviel, Publié le 15/01/2018

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences