Le Réseau / Les adhérents / Actualité des adhérents

Hôpital Saint Philibert - En chantier

17 mai 2018

L’hôpital universitaire de la Catho, en service depuis 1977, va vivre un chantier d’ampleur. C’est l’un des plus gros projets hospitaliers portés à ce jour en France. Il fera place à un plateau chirurgical unique en son genre. Un investissement de 54 millions d’euros financé sur fonds propres.

Historiquement, le Groupement des hôpitaux de l’Institut catholique de Lille (GHICL) est né avec la faculté de médecine de la Catho. Seule des cinq Cathos en France - Lille, Paris, Lyon, Angers et Toulouse - à disposer d’une fac de médecine, il lui fallait un terrain de stage. Le GHICL gère aujourd’hui les hôpitaux Saint-Philibert et Saint-Vincent à Lille, la clinique Sainte-Marie à Cambrai et deux établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Cela représente 3 000 salariés et un chiffre d’affaires de près de 300 millions d’euros pour ce groupement privé à but non lucratif.

À la différence du public, ces structures se financent sur leurs fonds propres et n’ont pas droit au déficit. Autre particularité de l’hôpital Saint-Philibert : par éthique, il ne pratique pas de dépassements d’honoraires comme cela peut être le cas dans les cliniques commerciales et dans le secteur public.C’est une métamorphose qui va s’opérer sur ce site inauguré en 1977 en présence de Simone Veil. Les bâtiments historiques ont atteint leurs limites en termes de prise en charge et de confort pour les patients et le personnel.

Le chantier débutera en janvier et devrait durer quatre ans. Mais les nouveaux blocs opératoires seront opérationnels dès janvier 2021.

Un nouveau bâtiment de 2 200 m2 est attendu sur l’emprise actuelle du parking situé face à la station de métro. L’entrée de l’hôpital sera entièrement remaniée autour d’un nouvel accueil. Sous ce dernier, un parking réservé à la chirurgie ambulatoire permettra d’accéder directement au service.

Optimiser les flux c’est toute l’ambition de ce projet qui fera place à des espaces entièrement modulables et des chambres - pensées comme des cocons par les architectes - avec un accès direct au bloc opératoire. « Le chirurgien ne devra plus traverser tout l’hôpital pour se rendre au chevet de son patient après une intervention », explique Philippe Fauchoit, le directeur de l’hôpital.

Ce chantier fera place à un plateau capable de moduler seize blocs opératoires. Ils sont conçus pour accompagner les techniques les plus en pointe comme la fusion d’images en temps réel et les chirurgies micro-invasives. Des techniques qui font appel à du matériel très lourd. Comptez 2,6 tonnes. « Le bloc opératoire doit s’adapter à l’évolution de la chirurgie », poursuit le directeur.

Les blocs seront équipés de transtockeurs. Au nombre de trois, ces sytèmes verticaux (8 mètres d’envergure) permettent de disposer tout le matériel opératoire sous atmosphère contrôlée. Seuls trois hôpitaux, dont deux établissements parisiens, sont sur le point d’acquérir ces systèmes experts qui n’existent pour le moment qu’aux États-Unis où plusieurs chirurgiens de Saint-Philibert sont régulièrement formés.

Ce chantier, à 54 millions d’euros, vise l’excellence médicale mais aussi la qualité environnementale. Le bâtiment historique, déjà chauffé à 50 % grâce au biogaz, sera habillé de nouvelles façades bioclimatiques.

Source : La Voix du nord, par Angélique Da Silva Dubuis le 11/05/2018

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences