IMPRIMER FERMER

Enquête nationale PSY-SOMA 2018

13 juillet 2018

4 associations lancent une grande enquête sur les soins somatiques proposés dans les établissements publics de psychiatrie. Baptisée Psy-Soma, elle vise, jusqu’au 20 septembre 2018, à recueillir des données propres à établir un état des lieux sur ce sujet, qui reste encore très inégalement pris en compte.

Christian Muller, président de la Conférence des présidents de Comissions médicales d’établissement de Centres hospitaliers spécialisés (CME-CHS), l’a annoncé lors des 16es journées de l’Association nationale pour la promotion des soins somatiques en santé mentale (ANP3SM) : ces deux associations, en partenariat avec l’Association des établissements participant au service public de santé mentale (Adesm) et la Fédération nationale des associations d’usagers en psychiatrie (Fnapsy), lancent une grande enquête auprès des établissements gérant des secteurs de psychiatrie, intitulée Psy-Soma 2018, portant sur les soins somatiques réalisés auprès des patients pris en charge en psychiatrie.
D’après le communiqué commun publié par les 4 associations, si ses soins somatiques réalisés en secteurs de psychiatrie font l’objet, depuis plus de quinze ans, d’une « attention particulière », force est de constater « la persistance d’une grande disparité en terme d’organisation, de mission et d’articulation avec l’activité de psychiatrie ». Par ailleurs, « l’espérance de vie des patients souffrant de comorbidité reste très préoccupante ». Plusieurs intervenants à la journée de l’ANP3SM ont également pointé ces difficultés récurrentes. L’hétérogénité des soins, leur qualité, représentent une perte de chance importante pour les patients.
L’enquête vise donc à effectuer un état des lieux des dispositifs existants, en termes de soins et de prévention, d’offre hospitalière et ambulatoire et des moyens mis à disposition pour en faciliter l’accès. Il s’agit également « d’identifier les difficultés rencontrées mais aussi les organisations pertinentes dans
l’intention d’en améliorer la lisibilité et de contribuer à assurer des soins de qualité et sécurisés ».
Le questionnaire est d’ores et déjà disponible en ligne. Les établissements ont jusqu’au 20 septembre 2018 pour y répondre. Un document de restitution et de synthèse des résultats sera ensuite adressé aux répondants à la fin 2018.

Accéder à l’enquête [https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdSn8_RsmgpwAZBFjOqfK9aLAXWYl2BmZoo_wxBGMqICuNZow/viewform]

Source : Santé mentale, le 05 juillet 2018